News

The Airbnb of the parking around the BSCA

published on 03/112017

Une plateforme numérique propose du parking dans les parages du BSCA Une alternative économique plus qu une concurrence dit son responsable

Ce n’est pas une nouveauté, mais elle connaît un succès grandissant. A l’initiative de Myflexipark, une offre alternative autour de l’aéroport de Charleroi se développe.  Sorte de Airbnb transposée au parking, cette plateforme communautaire de location met en relation des particuliers disposant d’une place de parking avec des conducteurs à la recherche d’une place pour leur véhicule pendant la durée de leur séjour.  Cela à un prix plus attractif que celui pratiqué par le BSCA.

Pratiquement, en se rendant sur le site de la plateforme, il est possible de réserver un emplacement . “Il n’y en avait que quelques-uns en 2015, quand nous avons commencé.  Nous en somme à une cinquantaine actuellement, notamment autour de Ransart.  Dans un rayon qui dépasse les 5km, ça marche beaucoup moins bien”, explique Benoît Blangy, fondateur de MyflexiPark.  La raison est facile à comprendre : le transfert entre le lieu de parking et l’aéroport.  Certes, celui qui loue l’emplacement peut assurer la navette pour un forfait de 10€, pour peu qu’il soit en ordre pour le transport de personnes.  Mais c’est encore plus économique lorsqu’il est possible d’emprunter la navette gratuite entre le parking P3 et le BSCA…

Le propriétaire fixe ses tarifs : de l’ordre de 35€ la semaine, navette comprise.  La plateforme captant 20% du revenu locatif.

Une concurrence pour l’aéroport qui voit filer ainsi des revenus ? “Non estime le fondateur. Il propose des milliers de places, nous n’en visons qu’une centaine. Tout le monde n’a pas une allée de garage à disposition. Notre but est de proposer une alternative à ceux qui n ont pas envie de payer 80€ la semaine.

Benoît Blangy fait de plus valoir que MyflexiPark permet d’éviter les embouteillages, 20% de ceux-ci étant dus à ceux qui recherchent un parking aux heures de pointe. Aussi active en région bruxelloise, la plateforme est cautionnée par le ministre de la Mobilité Pascal Smet mais aussi par la Wallonie qui lui a permis de voir le jour par le biais d InnovaTech, coach de PME innovantes ajoute encore son responsable.

 

Source : L'avenir entre Sambre et Meuse

 

 

The Airbnb of the parking around the BSCA